Assistants Virtuels et Enceintes Connectées : nouvelle opportunité SEA ?

SIRI satisfait les utilisateurs, mais pas tous les usages

Depuis 2007, l’application informatique de commande vocale analyse et comprends les demandes des utilisateurs en leur apportant satisfaction à leurs requêtes de manière extrêmement rapide. Malgré un taux de satisfaction de plus de 50%, des utilisateurs se sont plaint que l’application était trop sensible aux bruits ambiants ; d’autres ne se sentent pas à l’aise pour utiliser l’application en public. Samsung a d’ailleurs lancé, cette année, l’application Bixby, au vue de la sortie du Galaxy S8, qui ne parle, pour le moment, pas français. Les applications de commande vocales ont vu leur nombre d’utilisateurs fortement augmenté depuis 2015 et continueront leur ascension dans les prochaines années à venir. Celles-ci n’en finissent plus de se développer et d’intégrer des services. Pour être certains que les utilisateurs sautent le pas, SIRI, Google Assistant et Cortana s’invitent, maintenant, dans votre maison. En récoltant les requêtes des utilisateurs, ces intelligences artificielles répondront de mieux en mieux à nos besoins (et vendront des publicités beaucoup plus ciblées !).

Assistant vocal pour la maison : Google Home

Après Apple et Amazon qui avaient, respectivement, lancés HomePod et Amazon Echo, Google va sortir, en France, cet été, Google Home. Son enceinte connectée est équipée de Google Assistant. Il est, ainsi, possible de lui poser des questions comme si l’on discutait avec un être humain. L’enceinte permet, en outre, de lancer des musiques, commander un taxi, des fleurs et d’enregistrer ses rendez-vous.

les assistants virtuels toujours à votre service

Pour le moment, Amazon domine le marché des enceintes connectées avec 70% des PDM sachant que l’on recense, en Mai 2017, plus de 35 Millions d’utilisateurs. Cependant, si on compare les différents assistants, Google devrait largement remonter la pente. En effet, son enceinte connectée possède le pourcentage le plus élevé de requêtes répondues correctement.

Quel est l'assistant le plus smart

Encore des améliorations à entreprendre… 

Début 2017, un enfant a accidentellement commandé une maison de poupée à $160 et un peu plus d’un kilo de cookies. Comment ? Ses parents venaient d’acheter l’enceinte Echo (Avec l’Assistant Vocal Alexa par Amazon). La petite fille, désirant s’amuser, a demandée à l’enceinte “Alexa, achète moi une maison de poupée et des cookies”. L’enceinte a confirmé la commande et les parents ont la surprise de recevoir les colis quelques jours plus tard. Cependant, l’histoire ne s’arrête pas là : un journaliste de CW6 News à San Diego a raconté l’aventure de la petite fille sur la chaîne de télévision. Il a, malencontreusement, déclencher plusieurs enceintes lorsqu’il a dit “J’adore la petite fille qui a dit : Alexa achète moi une maison de poupée”. De fait, plusieurs utilisateurs se sont retrouvé avec une commande lancée sur Amazon. Mais ne vous inquiétez pas trop, il est possible de désactiver les achats automatiques via un mot de passe ! Quelques mois plus tard, à l’occasion du SuperBowl, les utilisateurs de l’enceinte Google Home ont eu l’étrange surprise de voir leur appareil se déclencher automatiquement lors d’une publicité réalisé par Google pour la promotion de son produit. Effectivement, celui-ci démarre automatiquement lorsque son utilisateur dit “Ok, Google” suivi d’un ordre. La publicité, expliquant ce principe, a déclencher les appareils leur demandant, par exemple, d’imiter le cri de la baleine.

La monétisation de la publicité vocale sera-t-elle possible ? 

Les enceintes connectées ont encore du chemin à faire avant d’intégrer complètement notre vie courante, surtout si elles peuvent être contrôlées par une autre personne que son propriétaire. Amazon a, apparemment, prévu de mettre au point un petit écran sur son enceinte pour offrir la possibilité aux marques de mettre en avant son contenu et services : un écran peu intrusif avec des capteurs de mouvement permettant la collecte de données. Cependant, on peut se poser la question de la survie de la publicité vocale. En effet, nous sommes  déjà arriver dans une situation de suppression de celle-ci. Plus d'un internaute français sur 3 a installé Adblock sur son ordinateur. Les utilisateurs saturent et la surcouche publicitaire pourra être un frein à l’achat de ces objets connectés. Google avait, supposément, testé de la publicité sur ces enceintes. Un utilisateur avait demandé la météo de la journée et Google Home aurait rajouté que le film “La Belle et la Bête était au cinéma aujourd’hui”. L’entreprise avait démenti que ce fut une publicité mais bien une fonction proposé par l’appareil. Celle-ci fut, par la suite, retirée. Il est difficile d’imaginer que Google passerait à côté du potentiel de cette enceinte, qui a déjà intégré des millions de maisons. Il est possible que les publicités seront peu intrusive, type “Native Ads”. Pour le moment, il reste important de consulter des articles tel que “10 questions à poser à SIRI”. En effet, même si le nombre de recherche vocale en France restent faibles, ces sites pourront vous servir pour votre SEO. Restez vigilants !

GRATUIT : notre guide pour démarrer ses campagnes Adwords !

Un commentaire à faire ? Partagez-le nous !

0