Stratégie d'acquisition : Ne jamais être dépendant d’une seule source de trafic

Google Analytics : Contrôler l’équilibre de votre trafic

Une des théories que nous avons développée depuis quelques années, après avoir étudié un grand nombre de statistiques, et avoir travaillé à la fois avec des sites en démarrage mais aussi des sites en cycle de maturité ou des sites en cycle de forte croissance, est celle de l’équilibre des supports.

En effet, les sites et surtout les boutiques en ligne que nous accompagnons et qui performent le plus et de façon durable, sont celles qui globalement respectent l’équilibre suivant :

  • ⅓ de trafic support Organic : c’est le trafic référencement naturel (source Google apporte  90 % du trafic organic en général en France).
  • ⅓ de trafic Payant : nous y intégrons Google Adwords, Facebook Ads mais aussi l’affiliation. En résumé tout le trafic acquis au sens financier du terme “payant”.
  • ⅓ de trafic  Social Média & Co : cela regroupe tout le trafic source des réseaux sociaux, complété par le trafic newsletter et le trafic référent. En résumé, un trafic équilibré et sécurisé c’est 1/3 SEO, 1/3 SEA, 1/3 SMO & Co.

L’idée de cette “théorie” est très simple : il ne faut être vitalement dépendant d’aucun support !

Prenons plusieurs exemples :

1- Un site subit une pénalité de Google

Mots-clés organiques

Mots-clés organiques

 

Ce site a perdu en 1 semaine plus de 50 % de ses positions.

Or, cette société disposant d’un exceptionnel référencement, ne s’était jamais préoccupée de ses autres sources de trafic (et même pour le référencement, la stratégie était une stratégie de linking proposée par des agences depuis des années, sans jamais réellement se préoccuper de la qualité du contenu, d’où la pénalité très violente).

organic search

86 % de son trafic en Organic Search. La conséquence en terme de trafic est immédiate. Il est passé de 1,7 million de visites / mois à un rythme de 800 000.

vue d'ensemble

Vue d'ensemble

 

2- Un site mise tout sur le trafic payant

Une société de pièces détachées automobile disposait d’une boutique en ligne en complément de son activité “physique”.

Elle n’avait jamais travaillé son SEO, et s’était habituée à travailler uniquement avec les Google Adwords dès 2007. Son trafic CPC représentait 85 % de son trafic total !

Suite à un grave souci de trésorerie (je ne rentre pas dans le détail), ils sont obligés de couper les Google Adwords ! Ils perdent donc 85 % de leur trafic : le chiffre d’affaires de la boutique en ligne plonge de plus de 95 % …. Et met encore plus en difficulté la société dans son ensemble. Ils ont déposé le bilan 8 mois plus tard.

Et vous quelles sont vos sources de trafic ? 

Savez-vous analyser votre trafic ?
Découvrez un extrait de nos formations et passez à la vitesse supérieure sans attendre !

 

 


Sources de trafic : Soyez stratège car tout est lié !

Vous avez compris l’idée de fond : il est essentiel de travailler l’ensemble des supports de façon stratégique dès le lancement de son site. Cela a un autre avantage qui est que les résultats qualitatifs et quantitatifs des différentes stratégies arrivent en décalé :

1- la stratégie la plus “rapide” : le payant

En effet c’est l’avantage par exemple des Google Adwords, dès que vous avez mis le numéro de CB, vous avez du trafic. Par contre il est nécessaire de bien gérer vos campagnes en continu afin de disposer d’un trafic qualitatif à moindre coût (et n’oubliez pas : vos campagnes Google Adwords sont toujours optimisables même au bout de 5 ans !).

2 - la stratégie la plus rentable : l’Organic

En effet si vous avez bien travaillé dès le départ, et cela en respectant les règles de Google, et surtout que vous continuez quotidiennement d’alimenter votre site en contenu qualitatif, vous disposerez d’un trafic récurrent, croissant et gratuit !

3 - la stratégie la plus “stratégique” : Le social média

Celle-ci attire toutes les entreprises depuis maintenant quelques années. Mais ce n’est pourtant pas (et loin de là !) le support à privilégier au départ car il est très chronophage et surtout très lent à démarrer (sauf Buzz mais là aussi, il faut arrêter de penser que vous allez buzzer systématiquement). L’inconvénient du Social Média est que pour être rentable, vous devez bénéficier d’une forte communauté. Et pour disposer d’une forte communauté il vous faudra un laps de temps assez important et un travail de publication récurrent donc chronophage.

4 - Le support presque parfait : la newsletter

Mais à la condition de disposer de bases de données clients et prospects de grande qualité, ce qui prend là aussi beaucoup de temps.

Vous pouvez bien entendu adapter et faire évoluer cet “équilibre” avec par exemple :

  • 25 % Organic
  • 25 % Payant
  • 25 % Social Média & Refereral
  • 25 % Newsletter

Nous croisons ce type d’équilibre sur des sociétés B2B disposant d’une ancienneté importante et donc d’une base de données très importante avec une clientèle fidèle (type fourniture de bureau).

Et le secret de cet équilibre est surtout que tous les supports étant reliés entre eux, plus vous les travaillerez en même temps, plus chacun d’entre eux évoluera vite !

Plus vous faites de Social Media, plus votre linking sera qualitatif (et quantitatif) et donc plus votre référencement naturel sera efficace.

Plus vous optimisez vite vos Adwords dès le lancement, plus vous identifiez les expressions clés les plus efficaces sur lesquelles vous positionner en référencement naturel etc…

Télécharger un extrait gratuit de notre livre !

Un commentaire à faire ? Partagez-le nous !

0